« Face au choix, la seule chose que je sais faire, c’est ne rien faire. »
Le plus souvent, pour moi, le choix, c’était ça: un blocage. Attendre que ça passe. Attendre de ne plus avoir le choix. Mais au moment où j’ai décidé d’aller vivre en Andalousie, seul, loin de ma famille et de mes proches, quelque chose a basculé.

« Comme animé par une force invisible... »
Me voilà projeté dans cette ville où tout est possible: Granada, où les rencontres se produisent magiquement et les opportunités surgissent au coin d’une rue, à la table d’une terrasse. Comme si la ville œuvrait secrètement pour que les indécis basculent vers le destin qui est le leur.

🎥 Une vidéo de ce spectacle sera bientôt en ligne.

Description

L’Art de Rater le Train est un voyage inspiré des aventures que j’ai vécu en allant vivre à Granada, en Andalousie, où j’ai habité trois ans avant de partir m’installer à Montpellier.
Là bas, j’ai découvert l’art du conte, la poésie, l’improvisation théâtrale et l’amour: rien que ça! Et le tout dans un tourbillon de rencontres hasardeuses, aventures imprévues, trains ratés, valises perdues. Des choix impossibles résolus avec l’aide parfois d’une « force invisible », parfois d’un poète connu dans la rue. C’est la confrontation avec le problème du choix, car « choisir, c’est renoncer » (dixit Kamel Guennoun), qui m’a changé et fait grandir. Cette époque de ma vie a été un voyage initiatique.


Informations

Tranche d'âge:
Public adulte à partir de 13 ans
Durée:
Approximativement 1h15

Crédits

Ecrit par
Luca Marchesini, Danilo Facelli
Œil extérieur
Miguel Rojo, Patricio Nusshold
Musiques de
Mártires del Compás, Jorge Drexler, The Clash
Poèmes de
Danilo Facelli, Àngel Taliàn
Télécharger le Dossier

Ce spectacle a bénéficié d'une résidence de création à la Fundació la Plana (Barcélone) en mars 2019 et bénéficiera d'une résidence de création au Théâtre Gérard Philippe (Montpellier) en janvier 2022.